Navigation – Plan du site

La bande dessinée : un « art sans mémoire » ?

Comics : an art without memory?
Sous la direction de Benoît Berthou

Quel est le mode d’inscription dans le temps de la bande dessinée ? À en croire Thierry Groensteen qui la qualifie d’ « art sans mémoire », la question n’a rien d’évident : « La bande dessinée est un art qui cultive volontiers l’amnésie et n’a pas grand souci de son patrimoine » (Un objet culturel non identifié, L’An 2). Tel est le constat que les articles publiés ici entendent interroger en traitant des dispositifs susceptibles d’inscrire le neuvième art dans le temps (école, chaîne du livre, bibliothèque, musées, critique…) ou encore de l’importance qu’acquièrent histoire et mémoire au sein du processus de création de bande dessinée.

Comicalités adopte un mode de publication continue : vous êtes libre de nous soumettre de nouvelles propositions à n'importe quel moment. Les appels à communication font l'objet de précisions et d'actualisations publiées sur Les Carnets de comicalités.